• Mordor

    Le Mordor ( Sindarin  Pays noir/sombre ) est le royaume de Sauron dès le Deuxième Âge lorsque son maître Morgoth est vaincu. C'était une terre très peu fertile, semi-désertique à son arrivée, mais elle devint un véritable enfer quand il commença à y régner. Tout le nord du Mordor est enténébré par Orodruin, un volcan immense qui sert de forge au Seigneur Ténébreux. Au Premier Âge, le Mordor était situé dans une mer intérieure.

     

    Le Mordor était une région de forme approximativement rectangulaire, mesurant environ 1000 kilomètres d'Est en Ouest et 650 kilomètres du Nord au Sud. Il était entouré de hautes montagnes infranchissables (l'Ephel Dúath et l'Ered Lithui) de tous côtés sauf à l'Est qui donnait sur le Rhûn et le Khand. Des ramifications de ces chaînes de montagnes divisaient le pays en deux parties: au Nord-ouest, le Plateau de Gorgoroth était une région désolée et désertique peuplée de diverses tribus Orques ; plus au Sud, la plaine de Núrn était plus fertile et était occupée en son centre par la mer intérieure de Núrnen, c'est là que résidaient et travaillaient les esclaves humains sous le joug des forces de Sauron qui fournissaient tout le matériel et la nourriture nécessaires aux gigantesques armées. C'est au bout d'une autre ramification plus petite de l'Ered Lithui que se trouvait la forteresse de Barad-dûr. À l'extrême Nord-ouest, les deux chaînens de montagnes se rejoignaient en formant une large vallée, Cirith Gorgor, dont la majorité était occupée par une plaine nommée l'Udûn. C'était le seul passage possible dans cette partie du territoire et Sauron le fit fermer par une porte gigantesque, la Porte Noire, et une muraille, le Morannon. Dans l'Ouest, il existait une autre passe, Cirith Ungol, qui permettait de passer du Gorgoroth en Ithilien. Finalement, approximativement au centre du Gorgoroth, se dressait l'Orodruin (ou Montagne du Destin), volcan constamment en activité qui répandait sa fumée et ses cendres sur tout le territoire.

  • Barad-dûr ( Sindarin Tour Sombre ) est la demeure de Sauron au Mordor. Elle est une grande tour, mais reste petite à côté d'Angband.

    La tour principale mesure environ 1400 mètres de hauteur et se trouve dans le nord du Mordor, au sommet d'une colline rocheuse s'élevant au-dessus du plateau de Gorgoroth, à plus d'une cinquantaine de kilomètres d'Orodruin.

    La tour semble être l'extension même de Sauron, ainsi, lorsque ce dernier réfléchit ou médite sur ses plans, la forteresse tout entière semble être en réflexion.

    La tour elle-même est noire et constamment enveloppée d'une nuée sombre. Les deux seules personnes à voir Barad-dûr, dans Le Seigneur des anneaux, sont les Hobbits Frodon et Sam. Barad-dûr est également une sorte de réplique de la forteresse du maître de Sauron, Angband. Dans l'adaptation cinématographique de Peter Jackson, la Tour en son sommet est surmontée de l'Œil de Sauron.


    votre commentaire
  • La Montagne du Destin, également connue sous le nom d'Orodruin, et Amon Amarth est un grand volcan du Mordor où l'Anneau Unique a été forgé. Il fait près de dix kilomètres de haut.

    Ce volcan naturel domine le Plateau de Gorgoroth, au Nord-Ouest du Mordor. Il est entouré des Monts Cendrés et des Monts de l'Ombre. Il n'y a nulle végétation sur ses flancs, les pierres sont brûlantes et de la vapeur s'en échappe. Il est relié à Barad-dûr par une longue route entretenue qui monte en boucle jusqu'à la cavité où se trouve une crevasse permettant d'y entrer. Sauron y a creusé de nombreuses galeries afin d'utiliser toutes les possibilités du volcan, appelées Sammath Naur. Le volcan semble abriter en lui une puissance, dont se sert Sauron. C'est à cet endroit qu'a été forgé l'Anneau Unique.

    La montagne explose lors de la destuction de cet Anneau, entraînant la destruction de la Porte Noire et des coulées de lave. Cette éruption détruit aussi une grande part du Mordor. Ses activités sont visibles depuis Minas Tirith.


    votre commentaire
  •  Cirith Ungol ( Sindarin Col de l'Araignée ) est le seul passage permettant d'accéder au Mordor depuis l'Ithilien sans devoir remonter au Nord.

    La passe de Cirith est protégée par la tour de Cirith Ungol, construite par les hommes du Gondor après la guerre de la Dernière Alliance des Hommes et des Elfes.

    Son but principal était de défendre l'Ithilien des attaques des serviteurs rescapés de Sauron. Pour cette raison, ces deux bastions ont été dirigés vers le nord et le sud-est. Elle a également servi à empêcher les serviteurs de Sauron de déserter le Mordor.

    La forteresse a probablement été occupée par le Gondor jusqu'en 1636 TA, où la grande peste a décimé une grande partie de la population. Après la peste, le Gondor n'a plus jamais occupé Cirith Ungol, ce qui permit à Sauron de réoccuper le Mordor. La forteresse a été associée à la forteresse de Durthang dans le nord-ouest du Mordor, et aux Tours des Dents dans le Morannon.

    Durant le périple de l'Anneau, Frodon et Sam ont été conduits à ce passage par Gollum, dans la tanière de l'araignée géante Arachne qui demeurait là.

    On ne sait pas si le passage et la tour se sont appelés Cirith Ungol quand les hommes de Gondor l'ont tenue puisque Arachne pourrait ne pas avoir habité l'entrée de la caverne à ce moment-là.

     

    Cirith Ungol theme


    votre commentaire
  • Minas Ithil ( Sindarin Tour de la Lune ) puis Minas Morgul ( Sindarin Tour de la Sorcellerie ), est une cité du Gondor, située en Terre du Milieu. Elle fut prise par les Nazgûl et devint une place importante du Mordor.

    Après la destruction de Númenor, Isildur et Anárion, les fils d'Elendil, arrivent au Gondor. Isildur construit Minas Ithil dans son fief d'Ithilien, près de la frontière montagneuse du Mordor, tandis qu'Anárion construit Minas Anor à l'ouest de l'Anduin.

    Histoire


    Les frères ont leurs trônes côte à côte à Osgiliath, sur l'Anduin. Isildur plante un jeune plant de l'Arbre blanc Nimloth à l'extérieur de sa maison à Minas Ithil. Un des sept palantír est gardé dans la tour. Les murs de marbre blanc de la ville sont destinés à attraper et à refléter la lumière de la Lune. La nuit, la cité brille d'une pâle luminescence argentée.

    Lorsque Sauron revient après la destruction de Númenor, il attaque les exilés de Númenor, et ses armées prennent Minas Ithil par la force en l'an 3429 du Second Âge. L'Arbre blanc est brûlé. Isildur réussit à s'échapper avec sa famille en descendant l'Anduin, emportant avec lui un jeune plant de l'Arbre blanc et recherchant son père Elendil. La cité fut plus tard reprise et Isildur, Anárion et Elendil assaillirent le Mordor.

    Quand la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes vainquit Sauron en l'an 3441 du Second Âge, Minas Ithil redevint une cité et prospéra de nombreuses années, bien qu'elle fût désormais sous les ordres du fils d'Anárion Meneldil, car Isildur comptait prendre le commandement du royaume de son père, l'Arnor. Isildur planta le jeune Arbre blanc à Minas Anor en souvenir d'Anárion, qui avait été tué durant la guerre.

    Les Nazguls reprirent la cité lors du Troisième Age. Sous les Esprits Servants de l'Anneau, Minas Ithil fut dénaturée en une horrible version corrompue de son ancienne beauté. Sa porte était décrite comme une bouche énorme. Le plus haut sommet de la tour tournait lentement, montrant à chaque tour une tête au regard mauvais. Le marbre des murs de Morgul ne brillait plus avec le reflet de la lune, mais de la cité émanait une pâle et effrayante luminescence, que Tolkien décrivait comme une « lumière cadavérique qui n'illuminait rien ». Là où Minas Ithil était une cité agitée et bruyante comme Minas Anor, Minas Morgul était aussi silencieuse qu'une tombe. Les murs et la tour de Minas Morgul avaient beaucoup de fenêtres, mais elles n'étaient pas éclairées et ne révélaient rien des horreurs à l'intérieur. La magie noire qui imprégnait la vallée de Morgul était si forte qu'elle pouvait rendre fou les hommes qui s'approchaient de trop près. Un pont blanc traversait la Vallée de Morgul jusqu'à la porte de la cité sur son mur septentrional, et à chaque extrémité du pont se trouvaient de hideuses statues d'hommes et d'animaux tordus. De chaque côté de la vallée se trouvaient des champs de fleurs ternes qui dégageaient une odeur de putréfaction.

    Évènements du Seigneur des Anneaux


    Quand Frodon Sacquet, Sam Gamegie, et Gollum passèrent à proximité de la cité en se rendant à Cirith Ungol, l'Anneau unique réussit presque à contraindre Frodon à aller vers les portes de la cité. Puis après avoir grimpé les escaliers de Cirith Ungol, Sam et Frodon virent un éclair rouge, provenant de Barad-dûr, qui signalait le début de l'assaut vers Minas Tirith. Tout de suite après, une lumière similaire de couleur bleue fut émise de la tour de Minas Morgul : son armée, conduite par le chef des Nazgûls, partait en guerre contre le Gondor.

    La cité fut rasée au Quatrième Âge par le roi Aragorn Elessar.


    votre commentaire
  • Géographie


    Ils se trouvent au nord-ouest de la Porte Noire, l'entrée du pays de Mordor, et sont jonchés des cadavres des Hommes et Elfes tombés au combat lors de la bataille de Dagorlad et d'autres affrontements, qu'ils ont absorbé durant leur croissance continue. Dans Le Seigneur des anneaux, Frodo et Sam y sont conduits par Gollum pour atteindre la Porte Noire. Frodon manque de succomber au charme des feux follets des marais, dont Gollum affirme qu'il s'agit de signes des morts, et que ceux qu'ils hypnotisent rejoignent les Morts dans la tourbe.

    Plusieurs auteurs, parmi lesquels J.E.A. Tyler dans son Complete Tolkien Companion, ont suggéré que les Marais Morts ne sont qu'une extension vers l'est du Nindalf, le marécage situé face au delta intérieur par lequel l'Entévière se jette dans l'Anduin. Dans son Atlas du Seigneur des Anneaux, Barbara Stratchey semble aller jusqu'à considérer que « Nindalf » et « Marais Morts » désignent la même étendue marécageuse, mais il s'agit manifestement d'un abus.

    Tolkien a suggéré que sa description des Marais Morts a été influencée par son expérience personnelle de la Première Guerre mondiale, notamment la bataille de la Somme. Le roman Elle de H. Rider Haggard a également pu inspirer Tolkien.

    Histoire


    Dagorlad (« Plaine de la Bataille » en sindarin) est une vaste plaine nue située au nord de la Porte Noire et à l'est de l'Emyn Muil.

    À la fin du Deuxième Âge et pendant le Troisième, c'est une terre totalement déserte, sans la moindre végétation. On n'y trouve même pas « cette végétation rabougrie qui se nourrit de pourriture » ; tout juste une couverture des sédiments vomis par l'Orodruin, sous un soleil implacable qu'obscurcissaient seulement les fumées de Mordor. Avant la construction de Barad-dûr, il est possible qu'elle ait été une terre ensoleillée, couverte de végétation et assez humide, en raison peut-être des effets de la Mer de Rhûn sur cette région.

    En l'année 3434 du Deuxième Âge, la plaine est le théâtre d'une gigantesque bataille au cours de laquelle la Dernière Alliance des Elfes et des Hommes vainquit l'armée de Sauron, obligé alors de se retirer à Barad-dûr. C'est dans cette bataille que tomba Malgalad-Amdír, le roi des Elfes de Lothlórien, père d'Amroth, ainsi qu'Oropher, Roi de Vert-Bois-le-Grand et père de Thranduil. Les guerriers tombés lors de cette bataille sont si nombreux que la région garda le nom de « Marais Morts » et resta considérée comme hantée.

    D'autres batailles s'y déroulent au Troisième Âge : en 1899, le roi Calimenhtar de Gondor y bat les Orientais, et en 1944, le roi Ondoher est battu et tué à Dagorlad. Frodo, Sam et Gollum traversèrent une partie de cette plaine impressionnante, après avoir franchi les Marais Morts.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique